Mediaterre
   

Queuña Raymi: une initiative pour planter des arbres indigènes au Pérou pour atténuer le changement climatique



  • La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de 2014 s’est déroulée à Lima, au Pérou. En prévision de cet événement important, les membre du collectif One Percent for the Planet ont collaboré avec les habitants de la Vallée sacrée des Incas, située dans les Andes, près de Cusco, sur un projet de reboisement qui vise à planter 50.000 arbres de type Queuña en une seule journée.

    Au cours des huit dernières années, des projets comme celui-ci se sont également développés grâce à l'association péruvienne à but non lucratif ECOAN (L’association de Protetcion des Ecosystèmes des Andes) pour planter près de 250.000 arbres indigènes dans le bassin versant de Lares dans les Andes. Les 50.000 arbres ont été plantés à Yanacocha, à une heure du village de Patacancha dans la Vallée Sacrée de Cusco. Des dons ont permis de contribuer à ce projet et 500 habitants parlant le quechua des villages voisins ont aidé à planter les arbres.

    Les forêts étaient autrefois abondantes dans les Andes. Désormais, en raison de la déforestation croissante, les Queuñas et d'autres espèces similaires ont presque disparu. Les espèces indigènes ont également été mises à l'écart par les arbres importés qui poussent beaucoup plus rapidement, notamment l'eucalyptus qui est devenu monnaie courante dans la Vallée sacrée des Incas. L'importance de la restauration des forêts indigènes dans la région ne peut être surestimée.

    Les arbres indigènes de ce type poussent à haute altitude et ont une durée de vie d'environ 100 ans. En plus d'absorber du dioxyde de carbone et de produire de l'oxygène, les arbres stockent l'eau, aident à prévenir les glissements de terrain et fournissent du bois de chauffage et des matériaux de construction aux communautés voisines. La combustion de combustibles fossiles entraîne la libération de plus de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et, à son tour, fait monter la température de la Terre.

    L'avenir des communautés des Andes péruviennes dépend donc de la protection des terres sur lesquelles elles vivent et cette initiative de plantation d'arbres est un excellent moyen d'éduquer la communauté et de les aider à agir contre le changement climatique et à prendre soin de l'environnement pour les générations futures.

    Source Image: Adèle Beausoleil, Unsplash, 19 Juin 2020

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0