Mediaterre

   

BNT : Faits marquants de la 17e session de la Conférence sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction : 24 septembre 2016


La dix-septième session de la Conférence des Parties (CdP 17) à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) s'est réunie dans la matinée, à Johannesburg, en Afrique du Sud. Le Président de l'Afrique du Sud Jacob Zuma a ouvert la CdP 17 et a déclaré que son pays prend des mesures pour lutter contre le commerce illégal d'espèces sauvages, comme le demandent l'Assemblée générale des Nations Unies et l'Assemblée des Nations Unies pour l'environnement. Il a souligné l'importance de la conservation des espèces sauvages pour maintenir les communautés locales et le développement économique grâce à la chasse et à l'écotourisme. John Scanlon, Secrétaire général de la CITES, a accueilli l'Angola, l'Irak, l'Union européenne (UE), le Tadjikistan et les Tonga comme nouvelles Parties à la CITES.

L'après-midi, les participants ont commencé à s'attaquer à l'ordre du jour chargé, en commençant par le règlement intérieur. En raison de désaccords persistants, Emily Nkoana-Mashabane Maite, Présidente de la CdP 17, a proposé de créer un groupe de travail devant se réunir pendant la nuit pour résoudre la question de droit de vote d'une organisation d'intégration économique régionale (OIER) et faire rapport à la plénière dimanche, ce que la CdP a accepté.

Lire la suite du compte rendu du Bulletin des Négociations de la Terre
Lire le bulletin précédent

Source : Bulletin des Négociations de la Terre

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0