Mediaterre

   

Valorisation de l'engrais naturel en milieu agricole


       L’homme dans sa quête de l’autosuffisance alimentaire et du développement durable, a mis en place des dispositifs de protection des végétaux. Au gré des performances technologiques enregistrées, on est parvenu à mettre au point des procédés chimiques extrêmement puissants pour lutter efficacement contre les ravageurs des cultures. Le besoin de protection des cultures (riz, coton, maraîchage, canne à sucre…) et la mise au point de produits répulsifs et le déparasitage externe des animaux ont contribué à accroitre la consommation en pesticides. Autant les pesticides ont une utilité incontestable, autant ils peuvent engendrer des conséquences désastreuses pour l’environnement, la santé humaine et animale. En effet, le nombre de maladies et de décès liés aux pesticides ne cesse de croître. Actuellement, plusieurs personnes contractent, chaque année, une maladie chronique telle que les cancers suite à une exposition à des pesticides. De nombreux décès accidentels et des millions d’empoisonnements liés aux pesticides sont annuellement recensés (PAN Africa). De même, une récente étude de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des Nations Unies avait révélé une croissance de certaines maladies, chez les enfants, liée à l’exposition aux produits chimiques dangereux. Parmi ces maladies, l’étude cite l’asthme, les malformations congénitales, l’hypospadias, anomalies comportementales, incapacités d’apprentissage, autisme, cancer, dysfonctionnement du système immunitaire, perturbations neurologiques et troubles de la reproduction.

Autant d’impacts sanitaires et environnementaux (changement climatique) liés à l’utilisation des produits chimiques, alors que nous pouvons remédier à cela de part l’utilisation de l’engrais naturel-compost en plantation qui non seulement joue le même rôle que les pesticides, mais aussi s’avère économique et environnementale ; diminuant l’utilisation de pesticides, ainsi que la quantité de déchets ménagers que produit environ 100kg/personne/an et limite ainsi les coûts liés à l’élimination des déchets.

L’utilisation du compost en zone agricole participera à la préservation de l’environnement : l’un des facteurs limitant de la production agricole est l’insuffisance ou la carence des sols en éléments fertilisants. L’utilisation de la matière organique sous forme de compost est l’une des solutions écologiques et durables les plus recommandées. La présence de matière organique dans le sol est primordiale pour maintenir la fertilité du sol et pour réduire les pertes de substances nutritives. Le compost est un engrais organique, qui ajoute de la matière organique et des substances nutritives au sol. Une formation des agriculteurs sur le compostages'avère donc très importante pour qu'ils prennent conscience des bienfaits de son utilisation.

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0