Mediaterre

   

(La pollution de l'environnement); parmi l'une des causes qui met en péril la vie humaine et les écosystèmes.


(La pollution de l’environnement); parmi l’une des causes qui met en péril la vie humaine et les écosystèmes.

(ÉTUDES DE CAS)

La problématique portant sur la pollution de l’environnement, est depuis plusieurs années maintenant, un piège pour plusieurs pays d’Afrique ; et même que cela semble être un combat perpétuel qui; malgré des projets innovants de recyclage des déchets; ce combat semble être perdu à l’avance.

Pour ce qui est de la République démocratique du Congo, la pollution de l’environnement est de plus en plus inquiétante. A voir l’état de ses rues, les immondices couvrant çà et là, les avenues; donnant presque l’apparence d’une chaîne d’ordures superposées à l’endroit d’être un lieu paisible, prouve à suffisance que les questions portant sur l’environnement, ne sont pas évoquées en toute lucidité dans ce coin du globe, et qu’elles doivent être revues et réévaluées de fond en comble. 

Selon un rapport de l’OMS, celle-ci estime que 12,6 millions de personnes sont décédées en 2012, de suite des maladies contractées à partir de l’air polluée. Et mis à part ce chiffres, nombreux cas de sinusites, rhumes chronique et bronchites, ont été enregistrés depuis ces dernières années dans la capitale congolaise, notamment chez les enfants. A cela s’ajoute, la Typhoïde ainsi que la malaria. Et selon les sources médicales, ces maux sont principalement provoqués par la pollution de l’environnement.

Source: Rapio Okapi.

Avec un rapport aussi hallucinant, c’est à se demander comment est-ce que les autorités, la société civile peuvent-elles faire preuve de laxisme, en ce qui concerne la prévention de toutes ces maladies auxquelles les populations sont exposées.

Bien que souvent négligé en Afrique, mais la façon dont nous disposons nos ordures a plus d’un impact que nous pouvons l’imaginer. Ne pas les gérer comme il se doit peut malheureusement empoisonner notre environnement à petit feu et contribuer également au réchauffement climatique.

De par nos observations et constats, la raison de la mauvaise gestion des déchets en découlerait du fait que beaucoup de ménages et personnes, ne savent pas vraiment quoi en faire. 

Lors d’une récente étude menée par moi, je me suis inspirée du Canada comme exemple. Mis à part quelques exceptions, ce pays utilisent les matières jetées aux ordures et ensuite, achemine ces rebuts aux installations d’élimination des déchets où elles sont éliminées dans des sites d’enfouissement soit incinérées. Ce qui ne semble pas être une mauvaise manière de s’y prendre, sauf que, malgré les avantages de l’incinération qui réduit le nombre de déchets à éliminer, cela peut produire des déchets gazeux et cela peut tout autant être susceptible de causer la pollution atmosphérique. C’est sur cette étude que nous allons nous atteler. 

L’une des «techniques idoines» que la République démocratique du Congo ainsi que d’autres pays d’Afrique peut se servir, c’est la règle de trois R. 

  • Réduire ;
  • Reutiliser ; 
  • Recycler.Une hiérarchie  des Stratégies et des usages, que je considère idoine. Cette hiérarchie des Stratégies qui peut totalement changer la donne selon moi.

  • Réduire:La réduction à la source nécessite des efforts pour réduire par exemple des déchets toxiques ou d’autres résidus, en modifiant le processus de fabrication. L’efficacité des politiques de réduction à la source se mesure par l’importance de la réduction de la production de déchets. Une autre approche qui peut être controversée. Mais qui, grâce au plaidoyer peut devenir possible. Le plaidoyer peut jouer un grand rôle dans la mesure où il peut tout à fait s’adresser auprès des décideurs politiques, afin d’arrêter tout processus de production des sachets plastiques, de bouteille des jus et d’eau, qui contribuent à la pollution de l’environnement.

  • Reutiliser ou Revaloriser:Considérer les déchets comme une ressource à exploiter et non comme des rebuts dont il faut à tout prix se debarasser, est une technique appréciable. Les méthodes afin de produire de nouvelles ressources à partir de déchets peuvent être diverses, par exemple; l’extraction des matières premières des déchets que l’on peut recycler ou brûler, afin de produire de l’électricité.

  • Recycler: Le recyclage peut prendre la forme d’un procédé par lequel des matières telles que les verres, les plastiques ou papiers peuvent être retournées du flux des déchets et être retransformées en de nouveaux produits ou être utilisées comme substituts de matières brutes. 

LUAKA Sarah.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0