Mediaterre

   

Structuration de réseaux et partage des connaissances pour le développement de l'agroécologie en Asie du Sud-Est


Depuis l’atelier de lancement du projet régional Asset tenu en novembre 2020, deux étapes clés ont été franchies dans la structuration du réseau ALiSEA et dans la sélection des sites d’intervention pilotes.

 

Financé par l’Union européenne et  l’Agence française de développement pour une durée de cinq ans, le projet Asset a pour ambition d’accompagner et promouvoir une vision commune de l’agroécologie et des transitions de systèmes alimentaires sûrs en Asie du Sud-Est par le biais d’une approche globale comprenant la recherche, la mise en réseau, le plaidoyer, le développement des capacités, la sensibilisation et la communication. Il s’engagera avec les gouvernements, la société civile et le secteur privé – y compris les petits producteurs – pour générer et transformer les connaissances en processus d’innovation durables et en politiques transformatrices, sensibles à la jeunesse et à l’égalité des sexes.

 

La structuration d’un comité national des membres autour de l’initiative régionale ALiSEA

 Mené dans quatre pays (Laos, Myanmar, Cambodge et Vietnam) par le Gret et le Cirad, le projet Asset mobilise l’expertise de 27 partenaires nationaux, européens et internationaux dont les ministères de l’Agriculture des quatre pays, la FAO et l’Unescap, et s’appuie sur différents réseaux nationaux et régionaux tels que ASEAMalicaLica, ou ALiSEA, réseau international créé par le Gret en 2015 et dont l’objectif est de développer l’agroécologie via l’échange et l’apprentissage collectif au Cambodge, au Laos, au Vietnam et au Myanmar.

Récolte de plantes fourragères ©Cirad

En 2021, une étape importante vers l’autonomisation du réseau ALiSEA a été franchie avec la création du comité national des membres dans trois pays : Cambodge, Laos et Vietnam. Ce comité jouera un rôle clé dans le soutien à la structuration de ce réseau, dans l’élaboration de sa gouvernance, dans la construction d’une vision partagée entre les membres et dans le développement d’une stratégie nationale et d’un plan d’action, et il reprendra une partie des activités de coordination jusqu’alors menées par le Gret.

Un appel à intérêt a ainsi été lancé début 2021 auprès des membres du réseau ALiSEA afin de sélectionner les membres de ce nouveau comité. Le panel de sélection était composé de membres du Gret, du Cirad et des secrétariats nationaux d’ALiSEA. Ensuite, des sessions d’information en ligne ont été organisées dans chaque pays pour permettre aux membres de ce comité de se présenter, de partager leur stratégie et leur plan d’action concernant l’agroécologie et les systèmes alimentaires durables. Le comité national des membres est maintenant en place et se compose de cinq organisations membres au Cambodge (EclosioAction AidEcolandCFAP et DCA), quatre au Laos (ClickHJAMHP et RDA) et cinq au Vietnam (PhanoRCRDCisdomaNomafsi et Cares), issues de milieux variés : universités, ONG locales et internationales, fédérations d’agriculteur%u2219rice%u2219s et centres de recherche. Compte tenu de la situation politique actuelle au Myanmar, il n’a pour l’instant pas été possible de constituer un comité national dans ce pays.

Les prochaines étapes de la structuration du réseau seront l’organisation d’une réunion de coordination du comité national d’ALiSEA dans chaque pays afin de planifier des activités telles que la création d’un groupe de travail sur le dialogue politique ou faire le point sur l’expérience des membres et les leçons apprises dans chaque pays. Des ateliers régionaux sur la Théorie du changement permettront également de construire une vision commune pour la transition vers l’agroécologie et des systèmes alimentaires durables.

Semis pendant la saison sèche ©Cirad

 

Une sélection des sites pilote d’intervention

 Le Cirad a développé un cadre commun pour assurer une collecte homogène des données et une approche harmonisée pour la réalisation des études de cadrage des sites pilotes visant à comprendre le contexte et les enjeux des systèmes agricole et alimentaires et identifier les interventions d’intérêt en cours. Selon Lucie Reynaud, « ce travail collectif des partenaires a permis de réaliser dix études de cadrage au Cambodge, au Laos et au Vietnam, ce qui a permis de déterminer les zones géographiques les plus propices au déploiement opérationnel d’Asset ». Un atelier national de consultation a également été organisés pour présenter les résultats de ces études exploratoires dans chacun des trois pays et recueillir les préférences des participant%u2219e%u2219s concernant les sites pilotes. La sélection finale a eu lieu fin avril par 13 membres du comité de sélection régional (comprenant des représentant%u2219e%u2219s des bailleurs, des partenaires nationaux du projet Asset, du comité national d’ALiSEA et de l’unité de direction du projet) avec un choix final d’une zone par pays :

  • Province de Preah Vihear au Cambodge ;
  • Province de Xieng Khouang au Laos ;
  • Région nord-ouest avec des interventions dans les provinces de Son La et Dien Bien au Vietnam.

Approvisionnement en eau dans les zones montagneuses pour la culture de légumes ©Cirad

 

La prochaine étape du projet consiste maintenant à organiser des ateliers multi-acteurs pour co-élaborer la théorie du changement au niveau des sites pilotes et des pays. Prévus pour l’automne 2021, ces ateliers viseront le développement d’une vision commune pour soutenir les transitions vers des systèmes alimentaires et agricoles durables.

 

En savoir plus sur :

Le projet Asset (en anglais)

Le réseau ALiSEA

L’approche du Gret en termes d’agroécologie

Suivre l’actualité d’Asset sur Facebook

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0