Mediaterre

L'ENAP du Canada forme des stagiaires en BAR au Cameroun



  • Les 16 récipiendaires ayant bénéficié d’un séminaire de formation de l’École nationale d’administration publique (ENAP) du Canada délocalisée au Cameroun, en partenariat avec l’Institut de formation supérieure aux métiers des télécommunications, de l’innovation technologique, de commerce et de gestion (IFTIC-SUP) ont reçu leurs parchemins, le 29 juin 2018 à Yaoundé (capitale du Cameroun).

    En effet, pendant deux semaines les séminaristes retenus ont suivi des enseignements portant sur la Budgétisation axée sur les résultats (BAR) dans les administrations publiques.

    D’après l’encadreur principal, le professeur Nohou Diallo, venu spécialement du Canada pour ce séminaire, les cours ont porté sur quatorze modules, notamment l’introduction des reformes des finances publiques en Afrique, le budget programme et logique de la performance.

    La cérémonie solennelle présidée par le président du conseil d’administration (PCA) de l’IFTIC-SUP, Armand Claude Abanda, a connu la présence des représentants du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (MINFOPRA) et du président en exercice de l’Union africaine (UA) au Cameroun…

    Dans son intervention, Armand Claude Abanda a exprimé sa gratitude à l’endroit du gouvernement canadien pour cet élan de cœur à venir au service du Cameroun pour la gestion du budget dans les administrations alors que le pays est entré dans le processus de rationalisation des dépenses de l’État.

    «La BAR est un outil qui est mis à la disposition des organisations, des administrations publiques ou privées. C’est un instrument qui permet de rationnaliser l’utilisation des ressources», a expliqué le major de la formation, Olivier Bonaventure Souley.

    La BAR apparaît ainsi comme une opportunité à saisir pour les six pays d’Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Tchad, République centrafricaine, Guinée Équatoriale et le Congo Brazzaville) qui ont accepté de prendre à leur compte le budget des différentes administrations en mettant leur personnel à l’ENAP.

    Fort de sa pertinence, le représentant du président en exercice de l’Ua, le Dr Jean Gérald Mezui M’Ella, a promis de porter le projet au sein du regroupement continental.

    Ce 2ème séminaire rentre dans le cadre du lancement des activités de la délocalisation des offres de formation de l’ENAP du Canada à Yaoundé (pour la sous-région Afrique centrale), suite à son partenariat avec l’Iftic-Sup (Institut de formation supérieure aux métiers des télécommunications, de l’innovation technologique, de commerce et de gestion), du 07 septembre 2017 à Québec (Canada).

    Pour mémoire, une quinzaine de personnes a bénéficié d’une formation sur la Gestion axée sur les résultats (GAR) du 07 au 18 mai à Yaoundé. Et d’après le PCA de l’IFTIC-SUP, la prochaine formation programmée pour septembre va porter sur le Programme international de formation en évaluation du développement (PIFED).

    Et les cours de Masters (cadre et professionnel) en administration publique de l’ENAP du Canada commencent en novembre 2018 à Yaoundé.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0