Mediaterre

   

Principes de l'Accord de Paris et mise en oeuvre des droits


Par Alix Ruhlmann, étudiante à la maîtrise en gestion de l’environnement à l’Université de Sherbrooke et membre de la délégation d’ENvironnement JEUnesse à la conférence des changements climatiques en mai 2018 à Bonn

Négocié lors de la 21e Conférence des Parties (CdP) de la Convention-cadre des changements climatiques des Nations unies (CCNUCC), l'Accord de Paris marque un moment incontournable dans l'histoire des négociations climatiques internationales.

La mise en œuvre des principes et des idées qui y sont présentés n'est cependant pas encore garantie. Les parties et la société civile s'affairent d'ailleurs à rédiger différents documents présentant les lignes directrices qui guideront la mise en œuvre de l'accord. En particulier, les nombreux droits et principes de l'Accord de Paris nécessitent un travail important pour être transposés en actions concrètes.

Plusieurs défenseurs des droits humains se sont ainsi regroupés pour mettre de l'avant huit principes de l'Accord de Paris. Les «Great 8», ou «Grands 8», tels qu'ils sont maintenant désignés par les Parties et la société civile sont :

1) La sécurité alimentaire ;
2) La transition juste, en particulier pour les travailleurs ;
3) L'intégrité des écosystèmes et la protection de la biodiversité ;
4) L'équité intergénérationnelle, tant entre les générations actuelles que vis-à-vis des générations futures ;
5) Le genre ;
6) Les droits des peuples autochtones et leur savoir traditionnel ;
7) La participation publique ;
8) Les droits humains.

Pour que la mise en œuvre de l'Accord de Paris soit juste et équitable, il faudrait donc mettre ces principes au cœur des lignes directrices guidant la mise en œuvre de leurs Contributions déterminées au niveau national (CDN). Ces CDN sont pourtant des outils clés dans le processus de mise en œuvre puisque ce sont dans ces documents que les Parties présentent leurs objectifs d'adaptation et d'atténuation ainsi que les actions qui permettront de les atteindre. Outre leur présence dans les lignes directrice des CDN, les Great 8 pourraient également être intégrés aux différents dispositifs de transparence ainsi que dans différentes décisions prises par les organes subsidiaires.

Alors que la conférence prenait fin jeudi dernier, aucune décision n'a encore réussi à intégrer ces huit principes, qui pourtant, ne représentent qu'une petite partie des droits que les signataires de l'Accord de Paris s'engageaient à respecter. La société civile et les défenseurs des droits humains espèrent que les négociations qui auront lieu à Bangkok à l'automne et à Katowice en décembre prochain accorderont plus de place à ces importants principes.

Sur la photo : action menée par des membres de la société civile pour illustrer l'importance des «Great 8» dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris (crédit : Anna Braam).

À propos de l'initiative jeunesse

L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles.

[IJLCC]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0