Mediaterre

   

Le Nouveau-Brunswick se prépare à relancer l'activité économique


Le Nouveau-Brunswick se prépare à relancer l’activité économique

Le Nouveau-Brunswick a commencé à assouplir les restrictions qui ont été mises en place pour contrôler la propagation du nouveau coronavirus, après avoir annoncé que la province n’avait plus de nouveau cas depuis le 18 avril.

Pour l’instant, les entreprises qui sont actuellement autorisées à ouvrir, telles que les pépinières et les services au volant, sont toujours aux prises avec la façon de fonctionner sous une nouvelle norme.

Cette « nouvelle norme » sera guidée par quatre niveaux d’alerte de santé publique codés par couleur : rouge, orange, jaune et vert.

Depuis le 24 avril, la province est en transition entre les niveaux rouge, orange et jaune; dans le but de permettre aux Néo-Brunswickois de profiter des grands espaces extérieurs de la province.

« De nombreuses entreprises vont devoir s’adapter à de nouvelle façon de faire. C’est par exemple le cas de la pépinière Scott, une jardinerie à Fredericton, est l’une des entreprises qui ont été complètement modifiées par la pandémie de COVID-19. Les clients passent maintenant des commandes par téléphone ou en ligne pour la livraison ou la file d’attente près du centre pour le ramassage, sans contact, ce qui est loin de l’expérience personnelle en face à face pré-COVID-19 dans le centre de jardinage ».

Selon Bruce McCormack, directeur général du centre-ville de Fredericton, « étant donné que la province mettra bientôt en œuvre son plan de réouverture des entreprises, les entreprises doivent être informées des mesures de prévention de la santé publique dès que possible. La première phase sera probablement les cabinets de dentistes et les cabinets professionnels similaires à ce qu’ils ont fait en Saskatchewan, la prochaine phase ira probablement dans les salons de coiffure ».

Selon Krista Ross, PDG de la Chambre de commerce de Fredericton, « certaines entreprises ne pourront pas rouvrir en raison de pertes au cours du dernier mois. Les entreprises locales ont plus que jamais besoin de soutien. La prochaine étape consistera à comprendre quels types d’obligations elles auront, quels types de réglementations elles devront respecter. »  

Le Premier ministre a annoncé l’assouplissement des restrictions liées à COVID-19. De nombreuses entreprises du Nouveau-Brunswick attendent donc avec impatience le feu vert du gouvernement provincial pour pouvoir rouvrir. Une seule chose semble certaine; ce ne sera pas comme d’habitude.

Source : Acadie Nouvelle

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0