Mediaterre

   

Réchauffement climatique: le rapport alarmant du Giec


Dans son quatrième rapport d'un volume total de 400 pages, rendu public le lundi 08 Octobre 2018, le Giec (groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat) tire la sonnette d'alarme sur l'impact du réchauffement climatique. D'après ce rapport, la température moyenne de la surface terrestre enregistre une augmentation de 1°C; augmentation qui s'est produite durant la période allant de 1901 à 2012. Cette progression est la résultante des émissions massives des gaz à effet de serre générés par l'activité humaine. Les énergies telles le charbon, le gaz, le pétrole sont responsables des trois quarts de ces émissions.

Des prévisions faites par les experts climatiques du Giec font état d'une progression du réchauffement climatique à 1,5°C entre 2030 et 2052 si rien n'est fait. " Chaque petit accès de réchauffement supplémentaire compte, d'autant que passer à 1,5°C accroît le risque de changement profond voir irréversible, comme la perte de certains écosystèmes" précise Hans-Otto Pörtner, coprésident de la session actuelle du Giec.

Au cas où le dégré de réchauffement climatique atteindrait le seuil de 2°C, le monde connaîtra des changements importants et néfastes. Des vagues de chaleur seront enregistrées dans la majeur partie de la surface de la terre. A travers le globe terrestre, l'on assistera à un accroissement des jours chauds surtout dans les tropiques. On observa une augmentation en intensité des précipitations lièes aux cyclones. 13% de la surface de la terre changera d'écosystème.

Pour stabiliser le seuil du réchauffement climatique autour de 1,5°C et atteindre uneneutralité en carbone en 2050, le groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat recommande une chute drastique de l'émission du CO2 avant 2030; en d'autres termes une limitation considérable de la diffusion du CO2 dans l'atmosphère.

L'organisme attire l'attention des décideurs politiques sur cette menace qui pèse sur l'environnement et même sur l'Homme. Selon les explications de la sud-africaine Debra Roberts, autre coprésidente du Giec, le rapport donne aux décideurs des informations dont ils ont besoin pour prendre des décisions pour lutter contre le changement climatique tout en considérant aussi les besoins des populatons. Il y a plus qu'à espèrer que ce rapport fera bouger les lignes.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0