Mediaterre

   

Un rapport confirme l'essor de la mobilisation mondiale pour le climat


L’association Climate Chance, qui cherche à créer des synergies entre la grande diversité des acteurs non-étatiques œuvrant dans le domaine de l’action climatique, est à l’origine de la mise en place d’un « Observatoire mondiale pour l’action climatique non-étatique ». L’association a publié lundi 19 novembre son premier rapport de l’Observatoire mondial de l’action climatique non-étatique.

La parution du 1er rapport de l’Observatoire mondiale pour l’action climatique non-étatique représente une nouveauté majeure et un document de référence pour tous les acteurs engagés dans la lutte pour la stabilisation climatique. Ce rapport, disponible en ligne sur le site de l’association, s’appuie sur les savoirs existants pour rendre compte du monde actuel et des expérimentations inspirantes. Il recense et synthétise près de 1000 références issues de rapports mondiaux réalisés par des ONG, des thinks-tanks, des organisations intergouvernementales. Il s’appuie aussi sur la littérature scientifique, bases de données et revues spécialisées. Selon l’association Climate Chance, la première édition de ce rapport fournie un des panoramas les plus complets sur l’évolution des émissions mondiales des gaz à effet de serre, mais propose aussi, à travers ses 600 pages, un grand panorama des initiatives et des actions mises en œuvre au niveau international pour limiter les conséquences du changement climatique.

Ce rapport se divise en trois grands « Cahiers ». D’abord, un premier Cahier intitulé «  L’action sectorielle » fait l’historique de l’évolution quantitative de l’émission des gaz à effet de serre de secteurs et sous-secteurs majeurs d’émission, à l’échelle globale ou d’un pays. Il met aussi en lumière des actions remarquables et ce qui représentent des bonnes pratiques, réalisées dans le monde apr des acteurs non-étatiques. Ensuite, un second cahier intitulé « La mobilisation territoriale », s’attache à mettre en lumière l’action des collectivités territoriales et de leurs réseaux de partenaires internationaux. Sont recensées dans cette partie les villes qui s’illustrent par leurs actions remarquables ainsi que les bonnes pratiques d’actions territoriales montrant des résultats probants. Enfin, le troisième Cahier, réalisé en partenariat avec Finance for Tomorrow est consacrée à l’implication des acteurs de la finance. Il s’appuie sur une centaine d’études récentes pour mettre en valeur des initiatives exemplaires, individuelles ou collectives dans les métiers de la banque, de l’investissement et de l’assurance, en faveur de la finance durable.

 

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0