Mediaterre

   

Nouveau-Brunswick : Les émissions de gaz à effet de serre en baisse


La province du Nouveau-Brunswick a fait des efforts ces dernières années dans le but de baisser le taux d’émissions des gaz à effet de serre (GES).

De 2009 à 2016, les émissions totales de gaz à effet de serre ont reculé de 15 % au Nouveau-Brunswick. Tous les secteurs de notre économie ont fait des efforts considérables pour arriver à ce résultat encourageant pour la survie de notre planète.

En 2018, le rapport de la commissaire à l’environnement et au développement durable du Canada démontrait déjà les efforts du Nouveau-Brunswick. En effet, en 2018 le Nouveau-Brunswick avait pu atteindre la réduction de 10 % des gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990. Notre province est donc sur le point de surpasser les objectifs de réduction des émissions de GES qu’elle s’était fixé pour 2020.

Le gouvernement provincial du Nouveau-Brunswick a mis en œuvre son propre plan d’action sur les changements climatiques. « Cette initiative a trouvé son origine dans le plan d’action régional sur les changements climatiques adopté par les cinq premiers ministres de l’Est du Canada ». Le plan du Nouveau-Brunswick visait une réduction des émissions en 2012, de gaz à effet de serre de la province aux niveaux émis en 1990 et une réduction additionnelle de 10 % en dessous des niveaux de 1990 d’ici 2020, ainsi qu’un objectif à long terme de réduire par 75 % les émissions de GES. Le Fonds pour les changements climatiques du Nouveau-Brunswick se chiffrait à 37,4 millions de dollars en 2018.

« Ce plan a permis aux secteurs du commerce de gros de réaliser une baisse de 50.6 %. Les secteurs d’extraction minière, exploitation en carrière et extraction de pétrole et gaz totalisent quant à elle 35.9 % de réduction. Les services publics et la construction ont effectué 30.9 % de réduction. Les services de transport, entreposage et fabrication sont à 22.8 % de réduction ».

Il n’y a que les secteurs de l’agriculture, la foresterie, pêches et chasse qui ont connu une augmentation.

Cette bonne nouvelle pourra être un fort argument de notre province pour justifier sa contestation de la tarification du carbone mis en place par le gouvernement fédéral. Le gouvernement fédéral avait rejeté notre plan sur les changements climatiques. Ces résultats prouvent les efforts de la province pour endiguer l’épineux problème des gaz à effets de serre.

Sources : Radio Canada, Acadie Nouvelle, Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0