Mediaterre

   

Surfrider Fondation Europe : lutte contre la pollution marine 2.0 à l'heure du " Trash tag Challenge "


En 2006, le Programme des Nations-Unis pour l’Environnement estimait que chaque mile carré de l’océan contenait 46 000 morceaux de plastique flottant en surface. Chaque seconde, 412 kilos de déchets sont déversés dans les océans, dont 80 % proviennent de l’intérieur des terres. On parle parfois seulement de couverts de pique nique en plastique. Cependant la concentration de déchets dans les gyres océaniques provoque l’hypoxie des océans et cause la mort de plus d’un million d’oiseaux marins et de plus de 100 000 mammifères marins chaque année.

Protégé par le 14e Objectif de Développement Durable, les États parties au Programme des Nations Unies se sont engagés d’ici à 2025, à prévenir et réduire la pollution marine, en particulier celle résultant des activités terrestres, y compris les déchets en mer et la pollution par les nutriments.Parmi les objectifs de la conférence Rio 20 Océans, figure celui de Rendre plus verte l’économie des nutriments et réduire l’hypoxie des océans grâce à des outils politiques, réglementaires et économiques favorisant l’efficacité et la récupération des nutriments.

#TrashInvasion, #pailleàladérive au plus connu « Trash tag Challenge », quand ramasser rime avec communiquer !

Facebook. En 2018. Activité devenue phénomène relayée à travers l’application Run Eco Team, le plogging, contraction de "jogging" et de "plocka upp" ("ramasser" en suédois) consistait déjà à poster une photo du résultat de sa collecte le long de son chemin. Lancée en mars 2019, le nouveau hashtag « Trash tag Challenge » consiste à prendre en photo le lieu pollué par la présence des déchets, les ramasser et prendre une photo montrant le lieu propre. Trois jours ont été nécessaires pour cet habitant de l’Arizona qui a lancé le phénomène « avant/après », le ramassage des déchets. Une initiative à l’origine isolée, qui a gagné de l’ampleur jusqu'à s'organiser en groupes intergénérationnels ou associations étudiantes.

L’association mondiale à but non lucratif Surfrider agit depuis 1990 pour la protection des lacs, des rivières, de l’océan, des vagues et du littoral à travers l’organisation des Opérations Océanes. C’est dans le cadre de sa 24e édition, que Surfrider a lancé sa campagne #TrashInvasion sur Instagram. L’objectif est simple : envahir les réseaux sociaux pour dénoncer le fait que les déchets sont partout.

Répartis au sein de 29 antennes locales dans 9 pays d’Europe, Surfrider Fondation Europe accompagne l’organisation des opérations de sensibilisation à la problématique des déchets aquatiques, via l'organisation de collectes de déchets sur les plages, lacs, rivières et fonds-marins. Avec 12 612 collectes au compteur depuis sa fondation, ce sont presque 40 000 participants qui organisent ou se joignent chaque année à des collectes de déchets. Une carte géolocalise et répertorie toutes les collectes organisées. Que l’on soit organisateur, coorganisateurs ou participant, il suffit de saisir une ville pour localiser les collectes organisées aux alentours précisant le jour, l’heure et le nombre de participants. Alors si l’on veut dénicher cet été des bigorneaux, et pas des mégots : let’s go ! MOGED

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0