Mediaterre

   

Flying Whales : un dirigeable durable pour rivaliser avec l'industrie du transport traditionnel


Créer “le plus grand engin volant du monde” est l’engagement de l’entreprise française Flying Whales. L’entreprise se lance dans la construction d’un dirigeable high tech et innovant, qui promet d’être une alternative non polluante pour le transport de charges lourdes.  

Long de 150 mètres et pouvant supporter 60 tonnes de cargos, le LCA60T est le fruit de plusieures années de réflexion. Le dirigeable est capable de transporter tous types d’objets et de marchandises. Un de ses atouts principaux est qu’il est capable de charger et décharger en vol stationnaire, c’est à dire sans se poser. Le dirigeable peut ainsi accéder et opérer dans des zones inaccessibles aux hélicoptères et aux avions. Il peut donc être utile autant pour du transport commercial que pour des missions humanitaires. 

Sébastien Bougon, président de Flying Whale, met en avant le côté “fondamentalement vert” de son dirigeable. L’engin utilise de l’hélium comme moyen de portance et de l’électricité comme moyen de propulsion. Rapporté au même niveau de tonnage, le dirigeable consomme 50 fois moins d'énergie qu’un avion ou un hélicoptère.

Flying Whales a annoncé que la production des dirigeables aura lieu dans deux usines construites dans ce but en Nouvelle Aquitaine. La région, qui a été choisie par l’entreprise après plusieures années de négociation, devient même actionnaire de Flying Whales. Plus de 200 emplois spécialisés seront créés dans la région grâce à cet accord. La construction des deux usines devrait commencer en 2022. L’entreprise compte finir l’assemblage du premier dirigeable pour 2023 et le faire voler en 2024. Tout cela pour une entrée en opération en 2025. 


[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0