Mediaterre

   

Les 40 recommandations de la 40è session de l'Assemblée générale annuelle de Shelter Afrique à Yaoundé (Cameroun)


Au terme de la 40è session de l'Assemblée générale annuelle de Shelter Afrique à Yaoundé (Cameroun) sous le thème : «Quatre décennies de politiques de logement abordable en Afrique», du 21 au 24 juin 2021, les ministres africains chargés du logement et du développement urbain, les ministres africains des finances, les administrateurs et la direction de Shelter Afrique, les représentants des institutions internationales, régionales, nationales, du secteur privé et de la société civile réunis à Yaoundé (Cameroun) ont, dans une déclaration officielle, formulé 40 recommandations axées sur les domaines liés au logement suivants :

1-    Leadership et gouvernance

01- Préparer une position commune des Chefs d’États Africains sur les questions de logement et de développement ;

02- Mettre en place des stratégies efficaces et pragmatiques pour relever les défis relatifs à la fourniture de logements abordables ;

03- Veiller à l’application de la législation afin de renforcer le contrôle de qualité dans la fourniture de logements décents et abordables ;

04- Promouvoir les programmes de location avec option d'achat dans le cadre de la fourniture de logements ;

05- Garantir un logement décent aux femmes, aux jeunes et aux autres groupes vulnérables tels que les personnes handicapées ;

06- Mettre en œuvre des stratégies efficaces pour améliorer le régime foncier;

07- Définir et mettre en place des mécanismes pour améliorer la fourniture progressive de logements afin de répondre aux besoins du secteur informel.

08- Promouvoir le regroupement des promoteurs immobiliers en fédération ou en association, afin de faciliter le dialogue avec les autres parties prenantes publiques et privées ;

09- Mettre en place des guichets uniques dans les agences d'habitat et d'urbanisme pour faciliter les démarches de promotion immobilière des investisseurs individuels ou des groupements ou fédérations de sociétés immobilières ;

10- Proposer la création d’un conseil de gouverneurs à Shelter Afrique comprenant les Ministres des finances des États membres respectifs ; afin d'améliorer les échanges entre les Ministres du logement et ceux des finances à l’effet de relever les défis du logement abordable.

11- Développer des outils et des stratégies permettant l’amélioration du logement durable et du développement urbain, tout en s'alignant avec les objectifs liés aux défis du changement climatique.

2-    Politiques et législations

12- Mettre en place des stratégies efficaces et pragmatiques pour relever les défis relatifs à la fourniture de logements abordables ;

13- Veiller à l’application de la législation afin de renforcer le contrôle de qualité dans la fourniture de logements décents et abordables ;

14- Promouvoir les programmes de location avec option d'achat dans le cadre de la fourniture de logements ;

15- Garantir un logement décent aux femmes, aux jeunes et aux autres groupes vulnérables tels que les personnes handicapées ;

16- Mettre en œuvre des stratégies efficaces pour améliorer le régime foncier;

17- Définir et mettre en place des mécanismes pour améliorer la fourniture progressive de logements afin de répondre aux besoins du secteur informel.

3-    Coordination

18- Promouvoir le regroupement des promoteurs immobiliers en fédération ou en association, afin de faciliter le dialogue avec les autres parties prenantes publiques et privées ;

19- Mettre en place des guichets uniques dans les agences d'habitat et d'urbanisme pour faciliter les démarches de promotion immobilière des investisseurs individuels ou des groupements ou fédérations de sociétés immobilières ;

20- Proposer la création d’un conseil de gouverneurs à Shelter Afrique comprenant les Ministres des finances des États membres respectifs ; afin d'améliorer les échanges entre les Ministres du logement et ceux des finances à l’effet de relever les défis du logement abordable.

4-    Foncier

21- Favoriser la Mobilisation du foncier constructible et à coût adapté en tant que composante essentielle de la production du logement ;

22- Constituer des réserves foncières suffisantes et comportant des équipements de base ;

23- Les États membres proposent, sous forme de don des terrains bien situés à Shelter Afrique et subventionneront les services pour les projets de logements sociaux et à faible coût.

 5-    Finances et fiscalités

24- Mettre en place des mécanismes financiers plus innovants permettant la réduction des taux d’intérêts (acquéreurs et investisseurs) et l'augmentation du taux de bancarisation ;

25- Développer les mécanismes de l’auto-construction planifiée, suivie et soutenue ;

26- Soutenir les exonérations fiscales en faveur des promoteurs et des acquéreurs, sur toute la chaine de production des logements sociaux, en tenant compte du partage des risques notamment foncier et d'employabilité ;

27- Mettre en place un fonds de garantie pour les acquéreurs relevant du secteur informel en faveur de la vente, de la location-accession ou de la location simple ;

28- Diversifier les sources endogènes de financement du logement décent et abordable à travers des marchés nationaux et locaux des capitaux ;

29- Soutenir la mise en place d'un Fonds du Logement pour l'Afrique sous l'égide de Shelter Afrique.

 6-    Renforcement des capacités

30- Renforcer l’assistante technique des promoteurs immobiliers.

31- Développer des outils d’urbanisme plus souple pouvant évoluer avec les territoires et répondre aux exigences de la population ;

32- Renforcer les capacités financière, technique et opérationnelle des promoteurs immobiliers, à entreprendre et surtout à conduire un projet de logement.

33- Renforcer l’écosystème et les mécanismes de transformation et d'utilisation des matériaux de construction locaux au niveau des territoires afin de réduire les coûts de trajet, les empreintes écologiques et les prix de revient des logements ;

34- Développer des applications informatiques pour renforcer les méthodes de production, de gestion et de maintenance des logements et cités immobilières et de l’habitat ;

35- Renforcer la conception des logements intégrant les spécificités des femmes, ainsi que celles des personnes à mobilité réduite ou vivant avec un handicap ;

36- Créer des infrastructures, services et des réseaux d’assainissement pour soutenir la fourniture des logements abordables.

7-    Techniques et technologies de construction, gestion et maintenance

37- Renforcer l’écosystème et les mécanismes de transformation et d'utilisation des matériaux de construction locaux au niveau des territoires afin de réduire les coûts de trajet, les empreintes écologiques et les prix de revient des logements ;

38- Développer des applications informatiques pour renforcer les méthodes de production, de gestion et de maintenance des logements et cités immobilières et de l’habitat ;

39- Renforcer la conception des logements intégrant les spécificités des femmes, ainsi que celles des personnes à mobilité réduite ou vivant avec un handicap ;

40- Créer des infrastructures, services et des réseaux d’assainissement pour soutenir la fourniture des logements abordables.

D’après ces autorités et experts, la mise en exécution de ces recommandations va contribuer au «renforcement des mécanismes de production en masse des logements décents et abordables sur le continent pour réaliser le développement social et économique».

À l’occasion, la ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU) du Cameroun, Célestine Ketcha Courtès, a été portée à la présidence de l’Assemblée générale de Shelter Afrique. Cette institution panafricaine de financement qui appuie exclusivement la promotion de l’habitat et du secteur immobilier en Afrique.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0