Mediaterre

   

Paysages de palmiers à huile : Trouver des moyens de conserver les forêts face à l'expansion des plantations


Le Kalimantan oriental est l’une des cinq provinces indonésiennes situées sur l’île de Bornéo, où les forêts subissent une pression accrue en raison de l’expansion accélérée des plantations de palmiers à huile. La province est devenue le centre de recherche sur les paysages adaptatifs de palmiers à huile, avec des parallèles établis entre Kalimantan et la Colombie.

En Indonésie, le palmier à huile a une longue histoire remontant à la fin des années 1960. À l’époque, un peu moins de 120 000 hectares étaient cultivés par des entreprises publiques et privées. Il n’y avait pas de petits exploitants impliqués. Depuis la fin des années 1990, l’expansion s’est accélérée et, en 2015, 11,5 millions d’hectares ont été plantés – 40 pour cent par les petits agriculteurs.

Le palmier à huile en Indonésie apparait comme une ruée vers l’or pour les gros investisseurs, les entreprises de taille moyenne et les petits agriculteurs. Encouragés par la croissance de la demande mondiale pour le liquide doré, les agriculteurs locaux sont passés de cultures agricoles et de pêche plus traditionnelles à l’huile de palme. Lorsque cela se produit, les communautés deviennent tributaires du palmier à huile pour leur subsistance.

La rapide croissance de la culture du palmier à huile mène à une conversion des forêts. Par ailleurs, le commerce reste une source importante de revenus pour l’État, avec des retombées économiques importantes au niveau local. L’une des principales préoccupations est donc de trouver comment équilibrer les intérêts de l’économie et de l’environnement...

Lire la suite de l'article

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0