Mediaterre

   

Burundi : De l'énergie photovoltaïque pour réduire la pauvreté


Des systèmes photovoltaïques fournis à des ménages du nord de Bujumbura ainsi qu’à 5 écoles de la même région : c’est le résultat d’un projet mené par l’association italienne Parmaalimenta, en partie financé par l'Institut de la Francophonie pour le développement durable (Accueil Institut de la Francophonie pour le développement durable - IFDD).

En effet, au Burundi, les principales sources d'énergie utilisées sont le bois de chauffage et le charbon de bois, avec toutes les conséquences négatives de ces sources, l’accès au réseau électrique étant limité aux zones urbaines. 

Le centre agroalimentaire Maison Parma , fondé par Parmaalimenta, accompagne depuis 2010 les agriculteurs dans la production, la transformation et la distribution des produits agricoles. En 2014, avec la collaboration du territoire de Bujumbura, elle a ouvert une branche énergie solaire en mettant en place une entreprise sociale nommée Parmasun.

Grâce à la collaboration avec l’Institut national italien de recherche IMEM – CNR, une équipe locale a donc acquis les compétences techniques pour produire des panneaux solaires avec des matériels locaux, puis assembler et entretenir ces systèmes photovoltaïques.

« Nous fabriquons ainsi un produit accessible et à faible coût », analyse Pierre Ntiranibagira, le directeur de Maison Parma. 

57 ménages (de sept personnes en moyenne) des zones d’intervention de Parmaalimenta ont bénéficié de ces installations, une centaine d'agriculteurs, ainsi que les élèves des écoles des communes d’Isale, Rugazi, Mubumbi, Mpanda, Gihanga (environ 300 élèves par école) et l’école Fondamentale de Muyange. 

« Il n’y a pas plus grande richesse que de voir son enfant réviser dans la lumière », apprécie Philomène Manirakiza, agricultrice et mère de cinq enfants. 

Par ailleurs, trois points de recharge des lampes ont été installés dans des maisons de quartiers, alimentés par des systèmes photovoltaïques.

Le  budget de ce projet est de 16960 euros (10000 euros IFDD, 6960 euros Parmaalimenta). 

Il répond à l’objectif 7 des  17 objectifs du  Programme de développement durable à l’horizon 2030 : « Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes».

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0