Mediaterre

   

Le binôme de chercheurs de l'IRAD, Dr Suh et Dr Mafouasson, remporte le prix de Meilleur chercheur senior des JERSIC 2021 au Cameroun


Pour leurs travaux de recherche originaux et pertinents dans le domaine des sciences agricoles, Dr Christopher Suh et Dr Hortense Mafouasson Apala Épse Tontsa de l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) ont décorché le prestigieux prix de ‘’Meilleur chercheur senior’’ de la 7è édition des Journées d’excellence de la Recherche scientifique et de l’Innovation au Cameroun (JERSIC), organisée par le ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MINRESI) à Yaoundé, du 27 au 29 octobre 2021.

En effet, l’étude du premier lauréat (spécialisé en protection végétale) est axé sur ‘’La technologie des cure-dents à base de Fusarium (Foxy T14) pour le contrôle du Striga hermonthica dans les cultures céréalières des petites exploitations de la zone agroécologique soudano-sahélienne du Cameroun’’. Une recherche scientifique qui va contribuer à l'amélioration de la sécurité alimentaire et à la réduction des gaz à effet de serre par le développement de méthodes efficaces et respectueuses de l'environnement pour la lutte contre la plante parasite Striga sur les céréales.

Les travaux du second lauréat (spécialisée en amélioration génétique des plantes) portent sur ‘’Le développement et la diffusion de nouvelles variétés de maïs à haut rendement ou à haute valeur nutritionnelle, adaptées à différents environnements, résistantes aux stress biotiques, tolérantes aux stress abiotiques et répondant aux besoins et préférences des acteurs de la chaîne de valeur du maïs au Cameroun’’. En termes de plus-value au plan national, l’augmentation des rendements chez les producteurs va contribuer à la croissance économique du pays (à travers l’augmentation de la production nationale de maïs ainsi que la réduction des importations et des pertes de devises) et au développement durable (à travers la réduction de la pression sur les terres et de la déforestation).

Ce sésame est assorti d’une enveloppe de 1 000 000 Fcfa, soit 500 000 pour chacun des deux maîtres de recherche couronnés.

Approché au terme de la remise solennelle dudit prix, le 29 octobre 2021, par Mme le secrétaire général du MINRESI, le Dr Rebecca Madeleine Ebellé Etamè, le duo de chercheurs de l’institut bras séculier de l’État du Cameroun que conduit le Dr Noé Woin laisse entendre que l’enveloppe reçue de cette consécration va permettre de poursuivre les travaux de leurs travaux de recherche respectifs.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0